Vieux comme le monde - diɲɛkɔrɔba - (bilingue bambara-français)

Père Charles Bailleul alias Baabilen Kulubali;

illustrations de Svetlana Amenangpoe (pseudonyme : Fatinia Aaron)

Editions Donniya à Bamako (Mali) 1997

24 pages, illustrations couleurs, 14 x 22 cm.

Hors Mali 5,34€

Diffusion au Mali: Editions Donniya 1500 Fcfa

'Vieux-comme-le-monde', personnage tout-puissant de Dieu, rencontre au cours d'un voyage trois infirmes. En échange de leur promesse de reconnaissance, le patriarche décide tour à tour de les guérir de leur lèpre, paralysie et cécité. Dix ans plus tard, endossant ces différentes infirmités, Vieux-comme-le-monde se présente auprès des infirmes guéris devenus chefs : seul l'un d'entre eux viendra à son aide ...

Conte bambara-français

Un conte sur le thème de la reconnaissance. Le texte construit 'en miroir' (deux parties qui se répondent en s'inversant) est rédigé dans une langue concise et efficace. Les illustrations, lumineuses, sont d'une grande justesse : précision du trait avec un ancrage très clair dans la culture malienne, expressions des personnages et détails au second plan des scènes de la vie quotidienne (activités des femmes, jeux des enfants).

Un petit livre de qualité dans une édition de qualité

(A partir de 8 ans)

Fɔlɔ mɔgɔ dɔ tun bɛ, a tɔgɔ tun ye: Diɲɛkɔrɔba. Diɲɛkɔrɔba ko:"Ne na wuli bi. Ne b'a fɛ ka diɲɛ taama. "A taara se dugu min ma, a jabaaya bɛnna du dɔ ma, o dutigi... kuna bɛ a la kosɛbɛ, …
…Diɲɛkɔrɔba y'a sigi a fɛ ka baro kɛ. Kunatɔ hinɛ donnen Diɲɛkɔrɔba la, a ko: … "Hadamaden fitiriwaleya ka bon, ko ne tun b'a fɛ ka tɛmɛ n'i ka bana ye yalasa i ka bana tun na bɔ i la."
Kunatɔ ko: "Ɛ! Ko Na dunan, ko nin banajugu bɛ maa o maa na, maa bɛ se ka o kɛnɛya k'o ta k'a bɔ i la ka taa ni o ye, ko i bɛ se ka fitiriwaleya kɛ a la cogo di?"…
Diɲɛkɔrɔba ko a ye: "I ka bana ka kɛnɛya!" A la bana kɛnɛyara o yɔrɔnin kelen pe!

Diɲɛkɔrɔba tɛmɛna... ayiwa, a taara se dugu wɛrɛ la. O donna du dɔ kɔnɔ. O dutigi, o sigilen… Kaliya b'a la kosɛbɛ.
...Diɲɛkɔrɔba ko: "Ayiwa ko bimaaw ka fitiriwaleya ka bon, n'o tɛ, ne tun bɛ i ka bana ta k'a bɔ i la, ka tɛmɛ ni o ye."
Kayatɔ ko: …" Ne tɛ se! N'i y'a ta k'a bɔ n na, Ne t'i fitiriwaleya."
…Diɲɛkɔrɔba ye a la bana ta k'a bɔ

...Diɲɛkɔrɔba taara se dugu wɛrɛ ka don so min kɔnɔ, o dutigi fiyennen don.... O sigilen, a ɲɛ tɛ foyi la. Diɲɛkɔrɔba ye foli kɛ.
…A ko "N terikɛ, k'i banana dɛ! …"
A ko: "Hun! Ko maa caman bɛ Diɲɛkɔrɔba tɛmɛtɔ ye, k'i tɛ A segintɔ dɔn dɛ!"
Ko: "Cɛ! Ko n tɛ se ka fili i ma abada"
Diɲɛkɔrɔba ko: "O tɛ baasi ye, ko n bɛ tɛmɛ n'i ka bana ye."
A ɲɛ yɛlɛla. A wulila k'i jɔ ka boli-boli fan bɛɛ fɛ.....

…A bɛ san tan, san tan ni kɔ bɔ... Diɲɛkɔrɔba nana seginni daminɛ. Ayiwa ...
A tɛmɛna ni fiyentɔ ka bana ye dugu min nɔ, a sera o dugu rɔ.O y'a sɔrɔ o dutigi kɛra o dugu masakɛ ye...
A ye denmisɛnw wele. A ko: "A' ye taa ' fɔ masakɛ ye ko jiminnɔgɔ digilen n na dɛ! Ko a ka na ji dɔ di n ma." Denmisɛnninw bolila ka taa.
.... Diɲɛkɔrɔba y'i mɔmɔ fɔ ka na don so kɔnɔ ka na se masakɛ dutigi yɛrɛ ma.
…A ko: "Masakɛ, i ni sɔgɔma!"
A ko: "I bɔ n kɔrɔ! E ko ne yɛrɛ ka taa ji d'i ma. I yɛrɛ ma se ka yan sɔrɔ de?
Diɲɛkɔrɔba ko: "Nka, n'i ye ne kunbɛn nin cogo la, i la bana filɛ i bolo!"
Masakɛ fiyenna a nɔ na.

O tɛmɛna... A taara se kayatɔ ka dugu soda la, kayaba jiginna a la, fɔ a bɛ fofo a nɔ fɛ dugu ma…
A ɲɛ tun bɛ denmisɛnninw na, a kumana ni u ye ko: "A'ye taa' fɔ masakɛ ye, a ka na ji di ne ma, ka maa bila ka na n labɛn, ko n sɛgɛnnen dɛ! N sɛgɛnnen".
…Masakɛ ko: "A'ye taa' fɔ a ye ko a bɔra yɔrɔ min na ka se yan, ni a ma don so kɔnɔ, n na maa tɛ bɔ ka taa ji di a ma! Maa ye maa nɔnabila ye wa? A ka bɔ n kɔrɔ!"
Diɲɛkɔrɔba ko: "Masakɛ! Hun! Masakɛ! … n'i ye ne kunbɛn nin cogo la, i la bana ka segin i ma!"
A la bana seginn'a ma. Kɔrɔla jiginna o la o yɔrɔnin kelen pe bɛɛ, ka taa girinya fɔlɔ ta ma...

Diɲɛkɔrɔba tɛmɛna. A taara se banabatigi ka duguso da la minkɛ, o y'a sɔrɔ kunatɔkɔrɔ kɛra o dugu masakɛ ye …A kumana ni denmisɛnninw ye ko: "A'ye taa' fɔ masakɛ ye ko a ka na ji dɔ di n ma, ko n sɛgɛnna dɛ, ko ji minnɔgɔ digilen bɛ n na!"
…Masakɛ wulila ka ji soli…. A yɛrɛ la masakɛsigilan, ka taa kunatɔ in sigi o kan,
…A ye dumuni kɛ ka fa. U bɛ baro la, …a ko: "Ne ye Diɲɛkɔrɔba de ye. ko ne tɛmɛtɔ sera yan ka i la bana ta k'a bɔ i la, e ko i tɛna n fitiriwaleya, i ma n fitiriwaleya dɛ!"a ko: "N na dubabu kɛ i ye. Ala kana i garijɛgɛ ban bi, a ka a dafa sini!"

N y'o sɔrɔ yɔrɔ min na, n y'o bila yen Baabilen kulubali
O nsiirin dara ne tulo kan Falajɛ 1972 san na.

(Extraits)

Il y a bien longtemps vivait Diyènkoroba. Son nom signifie 'Vieux-comme-le-monde'. Diyènkoroba dit:
- Je vais partir en voyage et parcourir le monde.
...Il arrive dans un premier village. Le chef de famille est lépreux... Diyènkoroba a pitié et lui dit: - Mon ami, j'ai bien envie d'emporter ta maladie, mais il y a tant d'hommes ingrats qui oublient le bien qu'on leur fait!-...
- ...Si quelqu'un vous guérit de cette effrayante maladie, comment pourrait-on l'oublier?
Diyènkoroba dit: - C'est vrai, mais beaucoup de gens me voient passer et ne me reconnaissent pas à mon retour...
- Si, si, je te reconnaîtrai.
Diyènkoroba dit: - C'est bon, sois guéri! A l'instant même sa lèpre a disparu.

Diyènkoroba... arrive dans un autre village. Le chef de famille est là, assis,... avec une grosse hernie. Diyènkoroba dit:
- Les gens d'aujourd'hui oublient vite le bien qu'on leur a fait, sinon, j'emportais ta maladie et te guérissais.
- Eh! L'ami, ...pour moi, c'est impossible!
Diyènkoroba le guérit.

Diyènkoroba arrive dans un troisième village. Le chef est un aveugle. Diyènkoroba le salue. L'aveugle dit aux enfants: - Apportez de l'eau à l'étranger!
Ils lui donnent à boire... L'étranger répond: -Les gens d'aujourd'hui oublient vite le bien qu'on leur a fait, sinon, j'allais te guérir et te rendre le bonheur pour le reste de tes jours.
L'aveugle dit:- ...Pour moi, ce n'est pas possible.
Diyènkoroba dit: - C'est bon! J'emporte ta maladie. Au même moment, ses yeux s'ouvrent...

Diyènkoroba s'en alla. Il laisse passer... dix ans, et revient sur ses pas. Il arrive d'abord au village de l'aveugle guéri. L'ancien aveugle en était devenu le roi... Diyènkoroba se fait aveugle, Il entend des voix d'enfants. Il les appelle.
- Allez dire au roi que j'ai très soif, qu'il vienne m'apporter à boire!
Les enfants courent dire au roi...- Diyènkoroba arrive en tâtonnant. Il entre dans la maison et dit:- Bonjour, Seigneur!- Laisse-moi tranquille! répond le roi. Tu m'as demandé d'aller t'apporter à boire. Finalement, tu as pu arriver ici tout seul, non?...
Diyènkoroba dit alors:... -O roi, l'homme qui t'a guéri de ta maladie, c'est moi, Diyènkoroba. Mais puisque tu m'as si mal reçu, ta maladie, la voilà, elle est à toi! Et le roi redevient aveugle à l'instant même.

Diyènkoroba arrive au pays de celui qui avait une grosse hernie. Lui aussi en était devenu le roi... Diyènkoroba se fait une grosse hernie qui traîne derrière lui sur le sol. En voyant des enfants, il les appelle:
- Allez dire au roi de venir me donner de l'eau et aussi quelqu'un pour m'aider. Je suis trop fatigué.
Les enfants ... courent le dire au roi.
Le roi répond: - Dites-lui de ma part de venir lui-même ici. S'il ne veut pas y entrer, qu'il s'en aille! Mes serviteurs n'iront pas lui donner à boire là-bas! Les enfants font la commission.
Diyènkoroba péniblement à la maison du roi. Quand il veut entrer, le roi lui crie:
- N'entre pas, n'entre pas! Arrête!
Diyènkoroba lui dit alors:
- O roi, souviens-toi! ...Celui qui a pris ta maladie, c'est moi. Mais puisque tu m'as reçu de cette manière, reprends ta maladie! A l'instant même, sa vieille hernie réapparaît.

Diyènkoroba poursuit sa route. Il arrive au village de l'ancien lépreux devenu roi... Diyènkoroba se fait lui-même lépreux... Il s'adresse aux enfants à l'entrée du village. - Allez dire au roi de venir me donner de l'eau.. Les enfants courent dire au roi:
- O roi, il y a un lépreux à l'entrée du village. Il te demande d'aller lui donner à boire...- Vous dites un lépreux?...
- Cette maladie, j'en sais quelque chose! Aussitôt, le roi.. prend de l'eau. et lui donne à boire. ..Il le fait asseoir sur sa chaise royale... Diyènkoroba mange à sa faim... Ils se mettent à causer, à causer.
- C'est moi, Diyènkoroba! En venant j'ai pris ta maladie. Je t'en ai débarrassé et tu m'as dit que tu ne serais pas ingrat à mon égard . Vraiment, tu ne l'as pas été. Reçois mes bénédictions: Que Dieu te comble de ses bienfaits ici-bas longtemps encore!